Littérature / Biographie Musset + Lorenzaccio

Alfred de Musset et Lorenzaccio
Alfred de Musset est un poète et un dramaturge. Il fait parti du mouvement romantique. Il est né le 11 décembre 1810 à Paris et décède dans cette même ville le 2 mai 1857 à l’âge de 47 ans. Après une scolarité brillante, Alfred de Musset abandonne rapidement ses études supérieures pour se consacrer à la littérature. Il commence alors à mener une vie dissolu de dandy. L’échec retentissant de sa première comédie, La Nuit Vénitienne le pousse à ne plus présenter ses pièces au public. C’est pourquoi, il publie ses oeuvres théâtrales dans La Revue des deux mondes, avant de les regrouper en volume sous le titre explicite Un Spectacle dans un fauteuil, c’est-à-dire un théâtre destiné à être lu et non pas à être représenté sur scène. Il publie alors À quoi rêvent les jeunes filles ? en 1832, puis Les Caprices de Marianne en 1833. En 1834, Musset réalise son chef d’oeuvre, le drame romantique et historique Lorenzaccio. Cependant celle ci ne sera représentée qu’en 1896 pour cause de mise en scène difficile pour l’époque. En effet, les trente-six scènes exigeaient trois soirées, une soixantaine de décors, plus de quatre cents interprètes. Il écrit par la suite un roman autobiographique la Confession d’un enfant du siècle en 1836.

Suite à sa relation difficile avec George Sand et leur rupture, Alfred de Musset devient dépressif et alcoolique. Il écrit dès lors de moins en moins mais reçoit la légion d’honneur en 1845 et est élu à l’Académie française en 1852. Alfred de Musset meurt à l’âge de 46 ans, le 2 mai 1857 suite à l’aggravation de son état de santé dû à ses problèmes d’alcools.

Abordons maintenant les points communs que l’auteur partage avec le personnage principal de Lorenzaccio, son oeuvre majeure. En effet, nous pouvons constater des ressemblances entre la personnalité de Musset et de Lorenzo. En effet, celui-ci est un jeune noble entouré d’une famille protectrice. Alfred de Musset est quand à lui également issu d’une famille de nobles. De plus, la plupart des personnages de Lorenzaccio sont jeunes, à l’instar de Musset lorsqu’il rédige cet ouvrage. Nous pouvons aussi remarquer que le personnage de Lorenzo hérite de nombreux symptômes du mal du siècle romantique vécu et analysé par Musset dans la Confession d’un enfant du siècle. Il est désœuvré et désenchanté. Enfin,  nous pouvons remarquer, que Musset après avoir été quitté par George Sand multiplie les abus et les liaisons. Ces expériences font de lui un homme désabusé et amer. Cette amertume et cette désillusion se retrouvent dans le personnage de Lorenzo. En effet, dans le livre Lorenzo est présenté comme un jeune aristocrate débauché. Nous pouvons donc considérer que Musset a créé ce personnage comme étant un double de lui même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s